Chargement...
 
Imprimer

Accueil

O rage, contre le Virage

Auteur : jmarot  Publié le : 2013-11-02 13:48  (3589 Lectures)
VINCENNES, 28 octobre 2013 (RSM) - Une équipe des Reporters sans manières renouvelée a payé comptant de nombreuses erreurs défensives pour s'incliner face au Virage des dieux (6-1), lundi au stade Pershing de Vincennes pour son premier match de la saison.

Si l'ampleur du score témoigne de la marge de progression restant à accomplir dans le secteur défensif, elle masque aussi plusieurs traits encourageants.

Ainsi, après avoir encaissé un cinglant 4 à 0 en première période, les RSM, venus en nombre, ont su ensuite resserrer les rangs pour proposer meilleure figure.

De même, la qualité des soutiens offensifs dans le jeu au sol et plus généralement l'excellente tenue dans le combat offrent de bonnes bases de travail sur lesquelles il s'agit désormais de capitaliser. Car à quoi bon avoir la maîtrise du ballon et multiplier les temps de jeu pour ne finalement trouver aucune solution devant une défense bien organisée ?

"C'était un match bizarre", a ainsi relevé un Rouquin ravi d'avoir pu former avec Jean-Gab le tandem dit du "genou" qui avait tant séduit les infirmières après leur opération conjointe.

"Je n'ai pas l'impression d'avoir subi, qu'il y ait eu d'énormes impacts. En face ils avaient des cannes et on a pris des essais comme ça", a-t-il ajouté.

Séance plaquages en vue

Au final, quelle frustration pour les RSM d'encaisser quatre essais sur contre ou interception quand la possession semblait en leur faveur.

"Vous savez à quoi vous attendre lundi prochain: ce sera séance de plaquages, on va poser les cerveaux dans les vestiaires", a prévenu Stefen, entraîneur remonté, devant un auditoire qui cherchait déjà l'excuse pour justifier son absence.

Peut-être de l'influx avait déjà été laissé dans l'avant-match, où il avait fallu composer avec une première adversité: la clairvoyance des agents municipaux de Pershing, dit le gang du ti-punch, qui tentèrent de s'offrir deux heures de rab sur leur journée de glande en décrètant le terrain impraticable. Un rapide tour du propriétaire suivi d'une explication simple - il est possible de jouer quand l'herbe est mouillée, la peau est une matière imperméable - a permis de déjouer le stratagème qui avait aussi pour but d'éviter de nettoyer la boue dans les vestiaires, tâche pour laquelle ils sont payés, en fait.

Il a fallu aussi trouver de dernière minute un nouvel arbitre, le premier ayant laissé son genou dans la boîte à gant dimanche. Défi réussi mais qui retarda le coup d'envoi et força à un raccourcissement du format du match: deux périodes de 30 minutes.

Les RSM entamèrent parfaitement la partie, confisquant le ballon, s'approchant de l'en-but adverse mais s'enferrant dans une domination stérile. En face, un Virage des dieux opportuniste en profitait pour inscrire un premier essai en contre qui fit l'effet d'une douche froide.

Jicé sur le flanc

Cela donna aussi le ton du reste de la première période, ponctuée de trois nouveaux essais des supporteurs du Stade Français, pas intimidés par l'affluence au stade Pershing (environ 3 spectateurs) qui leur rappelèrent celle de Charléty aux plus belles années. Capables de transformer rapidement le jeu entre défense et attaque, les Virage des dieux trouvaient le surnombre sur les extérieurs ou au centre du terrain en profitant d'un premier rideau perméable.

Après quelques hurle.. mots à la pause de Pierre, replacé au talon pour ne pas qu'il prenne le boulard des trois-quarts ou demis, les RSM trouvèrent la faille au coeur de la seconde période sur un coup de pied à suivre d'Arnaud P. qu'il aplatissait lui-même.

Plus vigilants en défense, les RSM pouvaient croire à un meilleur destin pour la suite du match, si ce n'était cette interception dans une transmission 9-10 sur leurs 22 mètres. Le Virage des dieux inscrivait même un dernier essai juste avant le coup de sifflet final qu'un évident passage en touche aurait dû invalider...

Le véritable point négatif fut la douloureuse blessure de Jicé, éternel kamikaze qui céda au terrain pelé de Pershing trois côtes, une semaine d'ITT et un mois minimum sans rugby. Il y gagna au moins un départ en civière avec les pompiers sous les applaudissements et le regard stoïque du personnel de Pershing, pressé de fermer le stade.

La défaite fut aussi celle de la diététique, au Terminus château, où Robert, ambassadeur du rade, ne lésina pas sur le supplément frites. Sauf pour Thomas et Benjamin: haricots verts et pavé de saumon à l'oseille, vraiment ?

jmt/
Imprimer

LES RSM RECRUTENT

Auteur : jmarot  Publié le : 2013-09-21 20:30  (4977 Lectures)
Plus que jamais, les RSM recrutent des nouvelles jambes, quelques bras aussi. En revanche, les têtes, on s'en sert pas. Venez faire un essai !
Imprimer

Un petit tumblr en attendant la reprise

Auteur : jmarot  Publié le : 2012-11-20 19:21  (5684 Lectures)
En attendant que les lumières de l'EDF ne réparent celle du stade Pershing, n'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil au tumblr des RSM: lesrsm.tumblr.com
Imprimer


Dernière modification de la page : Dimanche 04 novembre 2012 19:09:26 CET

Évènements à venir

Aucun enregistrement à afficher

Calendrier de la saison


juin 2016
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
29 30 31 01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 01 02

Sponsors

Remerciements

Merci à notre talentueux webmaster Jorick ! Merci aussi à notre entraîneur Valentin et son pull Crédito les soirs de grand froid. Merci à la pelouse du stade Pershing, qui vient de temps en temps.